Définition : Tenants et aboutissants...

Le principe est extrêmement simple : Une société recherche un profil et souhaite confier son recrutement à un tiers.... Le nombre d'acteurs spécialisés sur le marché est important, et désormais rares sont les entreprises qui acceptent de confier l'exclusivité de leur besoin moyennant le versement d'une avance.... Les cabinets et autres sociétés de services l'ont bien compris et travaillent quasiment toutes au "succès", c'est à dire qu'ils ne sont rémunérés que lorsque leur propre candidat est recruté ou "staffé" chez le client...

Dans ces conditions pourquoi se priver ? Autant consulter la plupart de ces sociétés afin de récolter un maximum de candidatures et au final d'avoir un large choix... Et ainsi naquit le Contingency, pratique contagieuse capable de se développer "en cascade" et créer un système pyramidal, ce cas est surtout répandu dans l'univers des sociétés de services : La société demandeuse, dite "finale", consulte la société "A" qui, souhaitant se faire aider pour trouver rapidement le bon profil, fait appel à la société "B", elle même pouvant faire appel à la société "C".... Chacun prenant sa petite marge "d'apporteur d'affaire" au passage... mais toujours "au succès" ! Autant dire que ce système agite beaucoup de monde pour un résultat bien souvent nul, du fait du nombre d'acteurs en présence...

Des effets souvent pervers, dont "tout le monde" est victime...

  • Des offres redondantes : Chaque société sollicitée pour une même demande va mettre en oeuvre les moyens de "sourcing" qu'elle a à sa disposition. Dans le panel classique de ces moyens se trouve la diffusion d'offres d'emploi, principalement sur des Job Boards ou encore dans la presse... Bien entendu, chacune va passer sa propre annonce, brouillant souvent les pistes, notamment pour les acteurs institutionnels (ANPE, APEC) qui voient leurs actions inutilement multipliées ainsi que leurs statistiques complètement faussées, bien que ceux-ci mettent progressivement en place des solutions de contournement du problème plus ou moins efficaces. Cela dit les principales victimes de cet état de fait sont bien évidemment les candidats qui, n'étant pas forcément capables d'identifier cette redondance, postulent à toutes ces offres qui ont un air de ressemblance et qui ciblent exactement le même poste....

  • Un "traquage téléphonique" des candidats : La plupart des sociétés employant les mêmes moyens de sourcing, ce sont bien souvent les mêmes candidats qui sont ciblés par chacune d'entre elles. Ainsi s'enchaîne une frénétique farandole d'appels téléphoniques à destination des candidats identifiés, les noyant de propositions similaires. Et à ce stade, deux situations peuvent se dessiner : soit le nom du client est "lâché" soit il ne l'est pas... Dans le second cas, le candidat reste dans le flou et se doute fortement du fait qu'il postule plusieurs fois sur le même poste mais sans en avoir la certitude absolue ! Autre fait déstabilisant : celui-ci peut être contacté en premier par la société B puis 5 minutes plus tard par la société A qui a elle-même mandaté la société B pour l'aider dans ses recherches... et bizarrement il arrive que la société B propose une rémunération supérieure à celle que propose la société A pour le même poste ! Mais quel est donc ce tour de passe-passe ? (Je répondrai à cette question si quelqu'un me la pose en commentaire ;) ) Parfois ce sera la société B2, elle aussi mandatée par la société A, qui contactera le même candidat 5 minutes après la société B... Et bien sur il peut arriver que la société B2 afin de faire "basculer" le candidat de son côté propose un salaire supérieur à celui proposé par la société B bien qu'à l'origine elle avait prévu de proposer la même chose... En conclusion, cette "phase" est celle-qui met généralement le plus mal à l'aise les candidats qui ne savent plus vraiment sur quel pied danser. Déstabilisés, des réactions de leur part se font souvent sentir : Filtrage des appels téléphoniques ou retrait de CV des Job Boards pour ceux qui souhaitent un peu de tranquillité; Quant aux "opportunistes", ceux-ci peuvent être amenés à se discréditer en agissant à leur tour de façon "douteuse" (Jeu des enchères, candidatures multiples volontaires à destination du même client final)...

  • Des candidatures en doublons : Conséquence directe des "phases" précédentes, le CV d'un même candidat arrive en plusieurs exemplaires sur la boîte mail d'une même société A. En principe, si la société B a bien fait son travail celle-ci s'est assurée que le candidat n'a pas postulé directement ou indirectement pour le poste ouvert chez le client final, or le candidat lui même n'est pas toujours très bien informé : par exemple la société B1 a puis lui "vendre" un poste au sein de la société A sans lui parler de l'activité du client final. Mais ce "flou" n'est pas nécessairement du à la société B1 qui n'a peut être pas reçu toutes les informations concernant le poste de la part de la société A (voir l'article "Transparence des Cabinets..." sur mon Blog) ! Bref difficile de savoir "à qui est la faute", surtout que la société B1 aurait tout autant pu présenter un candidat déjà proposé à la société A à un tarif délibérément avantageux et ce en pleine connaissance de cause.... (du vécu je vous dis, mais je vous rassure j'étais seulement spectateur ;D)

Au final...

Vous l'aurez compris le Contingency arrange essentiellement la société finale, encore que celle-ci peut être confrontée au problème de la gestion de candidatures en doublons... Les sociétés "prestatrices" y trouvent en un sens leur compte puisque les offres sont accessibles en "Open Bar", bien que le confort resterait la fameuse "exclusivité" de recrutement ou de prestation... Les vrais perdants sont bien évidemment les candidats, sur-sollicités en bout de chaine....

Le Contingency a donc ses défauts et ses limites mais il reste néanmoins une méthode qui fonctionne et permet de recruter rapidement. Le "changement" vient souvent des clients finaux qui après quelques "consultations massives" réduisent progressivement le nombre de leurs fournisseurs afin d'y gagner officiellement en qualité. Néanmoins cela ne fait que déplacer le problème, les sociétés qui ne sont plus consultées frappant à la porte de celles qui le sont encore afin de poursuivre "l'aventure" à leur façon et surtout afin de ne pas se priver de potentielles affaires...

Je me retourne maintenant vers vous, Candidats, Recruteurs, Clients intermédiaires ou finaux, que pensez vous du Contingency et surtout comment le vivez vous ?