Pour commencer, sachez que je n'ai jamais rien "organisé", cette reconversion est avant tout le fruit du hasard, aidée par des "affinités naturelles"...

A l'origine développeur dans le privé, puis dans le public, j'ai fini par m'interroger sur mon avenir professionnel de "solitaire" devant mon ordinateur... Passionné par la technique mais souhaitant davantage développer mon relationnel que des applications informatiques, j'ai profité d'un CIF pour attaquer un Master spécialisé dans le commerce international. Mon objectif était alors d'évoluer à l'étranger, mais un événement personnel (heureux) a radicalement modifié mes projets d'alors, m'amenant à élargir mes critères de recherche pour cibler mon stage de fin d'études...

C'est à cet instant précis que j'ai mis le doigt dans l'engrenage du recrutement spécialisé en informatique : j'ai rejoint un cabinet en cours de création... C'était tout bénéfice pour le créateur qui disposait de main d'oeuvre "techniquement compétente" et motivée quasi-gratuite (puisqu'en stage), ainsi que pour moi qui cherchait à me forger une première expérience commerciale, me permettant de mettre à profit mes compétences en informatique et d'acquérir au passage des compétences en recrutement...

Une expérience enrichissante donc, qui m'a ouvert de nouveaux horizons professionnels passionnants mais qui m'a aussi fait toucher du doigt une dure réalité franco-française en ce qui concerne l'aspect rémunération/qualification, je m'explique... Le fait est que tout employeur "lambda" en France rémunère en fonction de l'expérience professionnelle acquise sur un poste donné, donc en postulant à un autre type de poste comme ce fut mon cas, je suis reparti à expérience zéro (ou presque), et donc rémunéré à peu près comme un Bac+5 débutant...

Autant dire qu'il faut soit avoir les "reins solides", soit avoir une charge familiale réduite pour pouvoir faire face à cette baisse de salaire à peu près sereinement. Bien heureusement, ce retard peut se rattraper relativement vite pour peu que l'on puisse mettre à profit son "passé professionnel" dans le cadre de sa nouvelle activité.

Mais aujourd'hui il existe une autre solution pour devenir "Consultant en Recrutement Spécialisé" : en effet, de grands noms du recrutement misent aujourd'hui sur l'embauche d'"experts métiers" ayant une "fibre commerciale", il suffit de scruter les offres d'emploi pour les voir régulièrement apparaître. Cependant, les places pour ces "reconversions express" sont rares et chères...