Si le premier semestre 2008, florissant pour le secteur de l'informatique, a permis aux rémunérations moyennes des informaticiens d'atteindre leur "apogée". Le second semestre ainsi que le début de l'année 2009, largement "massacrés" par la crise financière, ont remis "les pendules à l'heure" et ont fait globalement reculer de 5 à 10% les salaires à l'embauche...

Lire la suite