Le diplôme, une garantie plus solide que l'expérience ?

Dans le fond, le diplôme ne garantie qu'une seule chose au futur employeur : l'étude de bases technique. Car un diplôme ne peut en aucun cas garantir les capacités réelles d'une personne, je fais allusion en particulier à la capacité d'évoluer, d'apprendre de nouvelles technologies, ou celle qui fait qu'on est plus dynamique ou que l'on a l'esprit plus logique qu'un autre. Les autodidactes ont quant à eux des bases acquises par leurs propres moyens, et il en ressort que certains d'entre eux ne comprennent qu'à moitié ce qu'ils font, donnant à cette catégorie de professionnels une image parfois "douteuse" en matière de qualité de réalisation. En revanche, ceux qui ont réussi à se faire une place, notamment en travaillant sur des projets d'envergure, sont souvent au moins aussi compétents techniquement que leurs pairs diplômés car ils sont souvent allés plus loin dans la recherche d'informations techniques...

Étant régulièrement amené à qualifier des informaticiens, notamment des développeurs, j'ai pu constater que le niveau de diplôme n'est pas systématiquement synonyme du niveau de compétence auquel on pourrait s'attendre. J'ai en outre pu qualifier des développeurs Bac+2 ou autodidactes qui après 3 années d'expérience professionnelles étaient "meilleurs" que certains Bac+5 ayant le même nombre d'années d'expériences.... mais ayant travaillé dans des environnements techniques moins "dynamiques". J'ai donc pu en conclure que le niveau technique d'un candidat était souvent relatif aux projets sur lesquels il a œuvré plus qu'à son niveau d'études. Il arrive aussi que le facteur "passionnel" (pour la technique, bien entendu) entre en ligne de compte et apporte à son "hôte" un supplément de compétence (acquis souvent sur son temps personnel) que le "non passionné" n'aura pas forcément à son actif....

Après 10 années d'expériences, ma (non-)formation importe-t-elle encore ?

Voilà bien un débat qu'il m'arrive encore d'avoir avec certains responsables de sociétés, car c'est un point sur lequel on ne transige pas toujours... Dans l'inconscient d'un employeur, le niveau de diplôme ne "garantie" pas seulement un niveau technique mais aussi une méthodologie de travail, chose qui ne s'apprend pas forcément dans un tutoriel déniché sur internet... Mais qui peut tout de même s'apprendre "sur le tas" !

Cependant, tous les employeurs n'ont pas le même avis sur la question et nombreux sont ceux qui ne prêtent plus vraiment attention au niveau d'études en ce qui concerne les candidats qui ont cumulé un certain nombre d'années d'expériences. Cependant, à compétences égales, une petite différence en matière de rémunération peut effectivement subsister en fonction de votre formation ! Avoir fait des études reste donc la façon la plus sûre d'être le mieux payé possible par rapport au niveau technique dont vous disposez...